· 

Le plastique, ça n'est pas fantastique

POLLUTION PLASTIQUE

55% des unités d'emballages mises sur le marché en France sont en plastique.  En conséquence, les emballages représentent près de 60 % de  l'ensemble des déchets plastiques produits chaque année en France qui consomme environ 8 % de la production mondiale du pétrole. 

 

LA POLLUTION EN MER :  Le plastique représente 85 % des déchets présents sur les plages. Chaque année, environ 12.7 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans. Plus de 270 espèces sont victimes d'enchevêtrement et plus de 240 d'absorption de plastique. Ces déchets représentent 1.6 millions de kilomètres carrés de détritus marins, soit 3 fois la superficie de la France

 

 

LA POLLUTION DE L'AIR : La commission européenne estime que la production et l'incinération du plastique sont responsables de l'émission de 400 millions de tonnes de CO2, dans le monde, chaque année, soit l'équivalent des émissions annuelles d'un pays comme la France, tous secteurs confondus. 

 

DEPUIS 1950, la production mondiale de plastique n'a cessé d'augmenter. En seulement 65 ans, l'homme a produit 9 milliard de tonnes de plastique. Elle atteint un nouveau record de 320 millions de tonnes en 2015.

 

En Europe, les ménages jettent en moyenne 30 kg de plastique par an. Ces emballages ont un impact écologique désastreux. 

 

RECYCLAGE : Le taux de recyclage du plastique est faible au sein de l'Union Européenne : ces emballages finissent le plus souvent dans des décharges ou incinérateurs  et représentent donc un gaspillage de ressources. En France, le taux de recyclage des plastiques est inférieur à 25 % et en Europe, il est de 30 %

 

Le plastique ne se recycle pas à  l'infini, contrairement à d'autres matériaux  comme le verre ou le métal. Le recyclage du plastique permet d'économiser des ressources, mais pas d'éviter le recours aux matières premières vierges. Avec le recyclage mécanique